eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2006

Les femmes contre la parité

"La parité est une connerie". Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une de mes amies. L'égalité hommes - femmes reste à conquérir dans bien des domaines et pourtant, on a choisi, dans cette société qui a souvent peur d'elle même, de favoriser la parité en politique, de manière visible. Pourquoi en politique plus qu'ailleurs ? Si nous commencions plutôt par imposer aux entreprises de donner le même salaire aux personnes (femme ou homme) à compétences égales ! Et si nous laissions les femmes diriger des sociétés, des missions, des services lorsqu'elles en ont tout simplement les capacités !

Pourquoi imposer la parité en politique ? Posez-vous la question du point de vue du mâle au pouvoir. La parité en politique, lorsque les autres domaines de l'égalité des sexes ne sont pas acquis, n'est peut-être qu'un cache sexe, une idée de mec, un alibi macho. Bien sûr, certaines féministes y voient un progrès considérable pour la démocratie et la citoyenneté. Mais depuis plus de soixante que les femmes ont le droit de vote, pourquoi n'ont-elles pas plus largement occupé le champ politique, les coulisses et les appareils du pouvoir ? Si peu de femmes rejoignent les partis politiques pour y militer et y prendre des postes, c'est aussi peut-être parce qu'elles méprisent le pouvoir, lequel n'a rien à voir le service du citoyen, c'est aussi peut-être parce que le système politique ne les intéresse pas ou qu'elles en ont compris - mieux que les hommes - les méfaits et les blocages. A quoi bon revendiquer des idées et des convictions dans un système verrouillé par le haut ? Les femmes sont certainement plus pragmatiques que les hommes : elles ont mieux à faire que de patauger dans un marigaud.

Au fond, placer autant de femmes que d'hommes sur les listes électorales, comme l'oblige désormais la loi, n'est peut-être qu'une caution de bonne conduite pour les hommes au pouvoir. L'argument de la domination masculine par excellence est ainsi tout trouvé : elles ont eu leur siège à l'election, nous gardons le système. La parité imposée ne règle pas les problèmes de fond : la redistribution de la démocratie vers la France d'en bas et la fin du centralisme ne sont pas pour tout de suite.

Personnellement, j'émettrais bien une hypothèse : la relative faiblesse de l'implication féminine dans les partis et le débat politiques est peut-être la meilleure preuve que la parité est une vraie connerie. Et l'on comprend que des milliers de femmes préfèrent agir concrètement dans des associations utiles.

Laurent Watrin

Pour explorer le sujet : www.observatoire-parite.gouv.fr

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | |  Facebook | | |