eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2007

Doit-on supprimer le Sénat ?

Puisque j'habite la Lorraine, j'en profite pour adresser une alerte à M. Christian Poncelet, président du Conseil Général des Vosges ET président du Sénat. Un joli cumul de mandat, n'est-il pas ? Comme chacun sait, les sénateurs sont toujours débordés. Et le premier d'entre eux ne fait pas exception à la règle.

Evoquons donc la toute dernière activité du Sénat, cette chambre qui concentre le gratin des vieux Républicains pas toujours démocrates mais toujours attachés à la France profonde. Lorsque la démocratie fonctionne bien, ils sont 321 élus sénateurs, dans l'enceinte du Palais du Luxembourg. C'est leur boulot de siéger dans cette assemblée. Un travail payé par l'argent du contribuable.

Eh bien, tout récemment, la démocratie sénatoriale a pris du plomb dans l'aile. Le Sénat vient en effet d'examiner, en session extraordinaire, le premier projet de loi de l'ère Sarkozy, concernant les délinquants multirécidivistes. Le texte était présenté par la Ministre de la Justice, Rachida Dati. Une petite vingtaine de sénateurs ont écouté la Garde des Sceaux le matin. Et le soir, pour voter le projet de loi, ils étaient... à peine 10 !

Une question, M. Poncelet : faut-il supprimer le Sénat ?


Laurent Watrin

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : Sénat, Poncelet, démocratie, vote, argent | |  Facebook | | |

Commentaires

Aujourd'hui ils sont 331 sénateurs, ils seront 343 en 2008 et 348 en 2011... Les temps sont durs pour tout le monde, il faut bien recaser les copains qui ne peuvent pas trouver du boulot dans le privé...

Actuellement, il est clair que le Sénat ne sert pas à grand chose...
Cela en serait tout autrement dans une vraie démocratie avec une Assemblée Nationale élue à la proportionnelle. « Pas envisageable, instable, regarder la 4ème République... ». Je ne pense pas que cela soit forcément le cas, mais si les députés n'arrivent pas à se mettre d'accord, alors c'est le Sénat , plus homogène et stable qui prend le relais.
Mais cela pose un problème : dans ce cas les sénateurs risquent d'être utiles...

14 des 27 pays de l'Union Européenne n'ont pas de Sénat, la Suède a supprimé le sien au début des années 1970 sans que cela pose de problème. Affaire à suivre ?

Écrit par : Sylvain | 15/07/2007

Les commentaires sont fermés.