eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2008

Supporteurs : 2 - Bus : 0


Faut-il continuer à affrêter des bus pour permettre aux supporteurs de foot de faire le trajet au sec entre la gare et le stade ? On est en droit de se poser la question après les derniers actes de vandalisme commis ce samedi 22 mars, entre le centre-ville de Nancy et le terrain de jeu de l'AS Nancy Lorraine. Deux bus spécialement mis à disposition par la Connex-Nancy pour les "fans" du FC Metz se sont retrouvés sans vitres avant d'arriver à destination. La prochaine fois, ces sympathiques amateurs de sport pourraient se rendre au stade à pied, non ?

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : Foot, Nancy, Metz, ASNL | |  Facebook | | |

Commentaires

je ne comprends pas qu'à l'époque d'Internet on ne fasse pas encore jouer les matches de L1 en virtuel, avec des avatars de joueurs, d'arbitres et de supporters, chacun chez soi, sans risque de contact direct. Après un investissement de départ assez conséquent, mais vite amorti grâce aux abonnements, les clubs y gagneraient. La sécurité sociale et les joueurs aussi, puisqu'il n'y aurait plus de tibias fracturés, de ruptures ligamentaires, ni de crises cardiaques sur les terrains. Les spectateurs, bien au chaud dans leur salon, pourraient se congratuler et faire la hola grâce aux nouveaux joysticks à retour de force et aux outils de travail collaboratif, et les quelques excités qui cassent tout sur leur passage seraient repérés tout de suite, puisqu'ils seraient les seuls à se déplacer au stade. Et le sport dans tout ça ? Bon, d'accord, admettons que je n'ai rien dit...

Écrit par : Kat | 23/03/2008

Faut-il continuer à affréter des bus pour les supporters ?
Oui, je pense.

Ces bus n’étaient pas un transport de complaisance et ne visaient pas à mettre les fans à l’abri, mais plutôt les commerçants et cafetiers du centre ville qui, de ce fait, étaient hors de portée d’éventuels actes de vandalisme.

La mise à disposition par la Connex, en accord avec la municipalité et les forces de Police, de deux bus, jugés en état de « fin de vie », faisaient l’objet d’une stratégie coordonnée en matière de lutte contre le hooliganisme, dans le respect des libertés publiques .

La mise en oeuvre de certaines mesures pragmatiques (comme dans ce cas, le transfert de la gare au stade), visait à contenir un phénomène de débordement.
Le match d’hier soir, Nancy-Metz (ah, la vieille rivalité) était classé sensible, et des affrontements entre les supporters des deux équipes étaient redoutés.

C’est beau l’esprit sportif !

Avec moi, Kat…. Hola !!!

Écrit par : Danièle | 23/03/2008

Je propose de mettre en place les camions (transport des hommes de troupe) de l'armée pour le transport des supporters et un sergent par supporter
Jacques

Écrit par : Jacques | 24/03/2008

Les commentaires sont fermés.