eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2008

9 mai férié : "non" de Rossinot, "pourquoi pas" de Fillon

A l'occasion de la Fête de l'Europe, vendredi, les Jeunes Européens de Lorraine ont interpellé le maire de Nancy, André Rossinot, pour savoir ce qu'il pensait de l'idée d'un jour férié qui serait célébré le 9 mai, pour la journée de l'Europe.

Le président de la Communauté urbaine du Grand Nancy a estimé que la mise en oeuvre de ce nouveau jour férié était "compliquée". Julien Carpe, le président des JE Lorraine, a précisé la proposition déjà formulée, l'an dernier, par l'association des JE à Nancy : pourquoi ne pas remplacer les commémorations et le jour férié du 8 mai par une célébration à vocation européenne le 9 mai ? La démarche aurait le mérite de donner un sens nouveau aux commémorations de l'après-guerre.

Cette petite révolution symbolique pour la France, qui pourrait fédérer l'ensemble des Etats de l'Union européenne, est appuyée par le premier ministre du Luxembourg, Jean-Claude Juncker, ainsi que par l'ancien premier ministre français Michel Rocard. Mais pour André Rossinot, ce n'est pas si simple. L'élu lorrain est même carrément hostile à cette démarche. "S'il y a l'Europe aujourd'hui, c'est parce qu'il y a eu la fin de la guerre. Il faut à tout prix éviter la confusion", selon André Rossinot.

Le maire de Nancy, qui fut naguère lui aussi un jeune militant du Mouvement Européen, a rappelé qu'à l'époque, il demandait l'élection du parlement européen au suffrage universel. Les idées qui font avancer l'Europe sont peut-être une affaire de génération.

Ce vendredi 9 mai, également, le premier ministre François Fillon, interrogé à ce sujet par une journaliste française, lors de sa visite à Nicosie (Chypre), a affirmé que l'idée d'un jour férié le 9 mai serait discutée au parlement bientôt. Espérons que la question d'un déplacement du 8 au 9 fasse également partie du débat. En attendant, les jeunes du Mouvement Européen d'aujourd'hui devraient continuer d'interpeller les élus de tout bord.

Laurent Watrin

Écrit par eurocitoyen dans Actualités | Lien permanent | Tags : Europe, fête, férié, 9 mai, 8 mai, paix, guerre | |  Facebook | | |

Commentaires

Imaginons... imaginons que vers 1830 l'Angleterre et l'Autriche décident de faire l'Europe en proposant à la France, vaincue 15 ans auparavant mais épurée et contrite, de se joindre à leur projet. Imaginons que l'Europe, ce jour-là, choisisse pour jour de célébration la date de Waterloo....
NB: L'Allemagne et l'Italie, qui ne sont pas encore unifiées, ne répondent pas aux critères de convergence de l'époque.

Écrit par : Kat | 10/05/2008

Alors là,je reste sans voix face à une telle demande!!!!!

Donc, on garde le 11 novembre, la toussaint, etc..., mais on supprime le 08 mai! Mais ils ont quoi dans la tête les jeunes européens? de la guimauve?

Pourquoi ne pas supprimer un jour férié pour une fête religieuse plutôt qu'un évènement historique d'une telle importance qu'il aura vu la face du monde changer complètement!

Plus je regarde ce site, plus je me demande si les pro européens sont vraiment en phase avec le monde réel? Avez vous seulement idée de ce que vous demandez de supprimer? Le 8 mai, c'est le jour qui aura vu la fin de la guerre et de toutes les exactions du régime nazi. Retirez cette journée, c'est permettre aux gens d'oublier cette date!

Une journée européennepour fêter l'Europe, mille fois oui, mais pas au prix de la mémoire d'un tel évènement et AUSSI IMPORTANT POUR L'EUROPE JUSTEMENT.

Écrit par : Laurent | 11/05/2008

Cher Laurent,

Je me permets d'écrire "cher" parce que nous sommes homonymes. Si des personnalités comme Rocard ou Juncker, qui ont une certaine conscience du poids de l'histoire européenne, viennent aujourd'hui soutenir une demande de jour férié européen en proposant de remplacer le 8 par le 9 mai, c'est précisément pour marquer un passage historiquement d'une situation de guerre à une oeuvre de paix. La proposition des JE a pour but de tenter de faire entendre des arguments sur le fond et de s'inscrire dans un débat si possible constructif. Point de guimauve, dans tout cela. Qu'on ne soit pas d'accord, c'est une chose, mais qu'on se fasse (gentiment) insulter, c'est le début du mépris. Et, comme l'écrivait Albert Camus, "le mépris prépare toujours le fascisme".

Bien à vous
Laurent Watrin

Écrit par : WATRIN | 11/05/2008

Cher Laurent,

Pareil, je me permets "cher", en fait, car j'aime bien ce site! Oui, je sais, ça peut paraître bizard, mais c'est comme ça!

"La guimauve" dont je parle, n'est pas dans le sens où je trouve l'idée foncièrement stupide, mais plutôt que celà donne l'impression que vous voulez vous coupez d'une Histoire qui a fait l'Europe et que vous semblez avoir du mal à assumer. L'utilisation de la "Guimauve" avait pour but de faire réagir car j'avais peur d'une certaine létargie..... mais je vois que la réponse ne s'est pas fait attendre.

Je suis bien conscient que Rocard et Juncker ont une forte conscience de l'Histoire qui les entourent et c'est à plus forte raison pour celà que je leur en veux de déplacer une telle date! Je dirai même que pour éviter une future Yougoslavie ou des mouvements indépendantistes comme l'ETA ou le FLNC au niveau de pays, nous devons conserver le 8 mai pour rappeler ce qui a été combattu, vaincu et qui a donné une Union Européenne (qui a mon sens est loin d'être positive actuellement pour qui que ce soit!).

Cordialement

Laurent (un autre, avec d'autres idées..... et soutien du Modem!)

Écrit par : Laurent | 12/05/2008

Je poursuis ici la discussion avec mon homonyme, laurent... Puisque nous sommes conscients tous deux, cher ami, que les mots et l'Histoire ont un sens, parlons de "fusion" plutôt que de "remplacement". L'idée de faire du 9 mai un jour commémoratif du passé autant que tourné vers l'avenir est en effet contenue dans les arguments européens. En espérant ne pas vous faire bondir de nouveau.
Très cordialement
LW

Écrit par : watrin | 12/05/2008

Mais si, faites moi bondir encore, c'est comme ça que les débats et les idées évoluent....

Écrit par : Laurent | 13/05/2008

Cher Laurent,

D'abord soulignons que le 8 mai n'est commémoré que depuis Mitterrand.
Ensuite, ça aurait l'avantage de ne pas faire du même jour de la semaine que le 1er mai un autre jour férié.
Et puis fêter dignement l'Europe, ça vaut peut-être la peine, non?
Bises à Laurent W.

Écrit par : Jacqueline | 17/05/2008

Les commentaires sont fermés.