eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2008

Crise bancaire et Europe fédérale

La crise financière mondiale, conséquence des faillites américaines, remet en question le modèle institutionnel de l’Europe. L’Union européenne n’est pas adaptée pour lancer un plan de sauvetage du système bancaire, comme le font les Etats-Unis d’Amérique. Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet l’a expliqué, ce jeudi 2 octobre. Le « grand argentier » de l'Europe est dans son rôle en soulignant que l’Europe n’a "pas de budget fédéral".

Ce propos renvoie à la question du modèle européen et de sa capacité à trouver des réaction en cas de crises aiguës. Seule une Fédération européenne pourrait avoir la légitimité et le poids suffisant pour réguler la finance mondiale.

La crise actuelle renvoie notamment à la question - sensible - d’un possible impôt européen, en remplacement de l'actuelle contribution des Etats au budget de l'UE. Que voulons-nous ? Une Europe du libre échange articulée sur la concurrence entre les Etats membres et les entreprises du Continent ? Ou bien une Europe qui s’intéressent aux grands équilibres pour l’intérêt général. Cela ne veut pas dire que l’Europe politique doit s’occuper de tout, mais qu’elle puisse trouver une juste réponse aux grandes menaces futures. C'est en fait la question d'un Etat de droit européen mieux armé qui est posée.

En attendant, les choix se font au cas par cas, pays par pays. Comme en Irlande, où le parlement a voté, ce jeudi, le principe d'une garantie nationale illimitée pour les grandes banques du pays qui seraient en difficulté. Le débat sur le sujet a été tendu au pays du boom économique et du « non » au traité européen. Les citoyens de l’Union seraient bien inspirés de porter le débat au niveau… fédéral.

Samedi 4 octobre, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a appelé les pays européens à agir ensemble face à la crise financière. Propos tenu après son entretien avec Nicolas Sarkozy, à Paris.

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : europe, banques, trichet, euro, bce, fédéralisme | |  Facebook | | |

Commentaires

Grande Europe……Et mini sommet

Quand on connais l’esprit Européen des dirigeants Britanniques, l’état de délabrement avancé du couple « Franco-Allemand », le représentant Italien qui a, non plus une casserole au derrière, mais carrément une marmite, quelle image de l’Europe donne ce mini sommet, nonobstant la crise financière…….C’est à mourir de rire…..

En son temps, Chirac avait déclaré que certains dirigeants Européens avaient « perdu une bonne occasion de se taire »….Je crois que ce mini sommet sera pour eux une occasion de l’ouvrir…..Le moment venu……Mais peut être pas dans le sens souhaité…..

Écrit par : Thureau | 04/10/2008

Après le "rêve Américain" une solution à la "Paulson" pour l'Europe, voilà venu le temps des dures réalités et de la langue de bois....L'honneur est sauf, on ira en ordre dispersé mais dans la concertation.....Un désordre organisé....En quelque sorte....Mais après tout, sous la pression probable d'Angela, la solution n'est peut être pas si mauvaise.....

Et revoilà les rengaines éculées, sus au Américains, sus au libéralisme, les jacobins interventionistes et "pouvoirophages" relèvent la tête, n'est ce pas Madame Aubry....Bref....On prend les mêmes et on recommence, l'éternel histoire du balancier......C'est à désespérer de l'intelligence humaine......

Écrit par : Thureau | 05/10/2008

Ah j'oubliais....Sus aux Allemands, vilaine Angela qui n'a pas voulu suivre Nicolas qui voulait suivre l'exemple de nos amis Américains....Pourtant, la potion Paulson, à en juger par le comportement des bourses aujourd'hui ne semble pas être tout à fait la potion magique qu'on attendait....

Je viens de lire dans un grand quotidien d'opinion...." Que faire pour rassurer les marchés....".....Ce sont eux qui ont fichu la pagaille et il faudrait les rassurer.....Pauvres chérubins....

Au faite......Dans cette affaire....Qui épluche les oignons et qui pleure......

Écrit par : Thureau | 06/10/2008

Les commentaires sont fermés.