eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2009

Sarkzoy contre Bruxelles ?


L'ancien super président de l'Europe serait-il tombé dans le panneau nationaliste ? Le plan de relance français, proposé par Nicolas Sarkozy pour soutenir l'automobile (polluante ?) française suscite des réserves à Bruxelles. Le président actuel du Conseil européen, le premier ministre tchèque Mirek Topolanek, accuse le Président français de protectionnisme. Le Suédois Fredrik Reinfeldt, qui prendra le présidence de l'Union en juin prochain, est d'accord avec lui. La présidence tchèque de l'UE annonce la réunion d'un sommet extraordinaire. La Commission européenne devrait aussi se pencher sur ce plan tricolore qui consacre 6 milliards 500 mille € au sauvetage de l'industrie automobile en France.

Cela dit, il y a peut-être encore plus grave. La taxe professionnelle supprimée en France serait un coup de semonce contre les régions. Et Bruxelles n'y verra peut-être rien à redire...

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : automobile, sarkozy, tchèque, économie | |  Facebook | | |

Commentaires

oh que oui, la suppression de la taxe professionnelle est un coup porté directement aux régions et personne ne protestera ..sauf les pdts socialistes des régions.;
et encore!
je ne suis pas d'accord contre l'attaque du plan de sauvetage taxé (si je puis dire ) de protectionniste.
la France compte 2 millions de salariés travaillant dans l'automobile soit 10% des salariés français.
le protectionnisme c'est surtout un moyen d'éviter une crise sociale majeure en France.
sachant que les dégats seront de toutes façons irréversibles dans ce secteur.
les autres pays n'ont pas ce probleme. la voiture ne représente pas autant en terme d'emplois. alors...ne soyons pas idiots pour une fois. on a besoin de sauver willy euh pardon renault, peugeot et cie.
si l'europe était un peu moins bête elle aurait fait un plan de sauvetage global des secteurs industriels menacés.
rien..voila la réponse asourdissante de l'europe thèque. super !
bravo ! on en redemande. vive les fédéralistes !
helene

Écrit par : helene | 11/02/2009

Hélène, vous dites "si l'europe était un peu moins bête elle aurait fait un plan de sauvetage global des secteurs industriels menacés."
mais le problème, c'est qu'en matière de coordination économique, ce sont les états membres qui ont l'initiative. La Commission européenne ne peut rien faire seule, ou très peu. Je vous renvoie à cet égard à l'article 202 du traité instaurant la Communauté européenne.
Alors, si vous voulez faire grief à quelqu'un de l'absence de plan de relance au niveau européen, adressez vous à votre gouvernement en premier lieu, et pas aux instances européennes.

Écrit par : dramelay | 13/02/2009

Les commentaires sont fermés.