eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2009

Les "Ni-Ni", les "Na !" et les autres

Le sénateur Jean Arthuis lance un nouveau parti. Un de plus. Ca s'appelle "Alliance centriste". Le congrès fondateur du mouvement vient de se tenir à Paris. L'ancien ministre de l'économie, qui n'a voulu rejoindre ni le Nouveau Centre (partenaire de l'UMP) ni le Modem (allié de personne) serait-il en train de vouloir refonder l'ancienne UDF ?

L'article premier des statuts de cette "Alliance" précise que le mouvement a vocation "à promouvoir l'unification des formations centristes". Ses valeurs sont "humanistes, sociales, libérales et européennes". Et Alliance Centriste met aussi en avant le "développement durable et l'économie sociale de marché".

C'est comme au Modem, en somme !

Le nouveau président de ce nouveau micro-parti (200 participants au Congrès fondateur) déclare : "la crise doit être un électrochoc pour rompre avec nos utopies, notre religion de l'hyper consommation". C'est marrant : on a déjà entendu ça, dès 2007, chez François Bayrou et Corinne Lepage. Et, depuis, bien d'autres affirment, peu ou prou, la même chose régulièrement.

Mais, la grande nouveauté c'est que grâce à Jean Arthuis - ô citoyen ! Toi qui recherche le grand frisson politique ! - tu vas pouvoir choisir un positionnement vraiment révolutionnaire : le Ni-Ni-Na !

Car l'Alliance centriste c'est une façon juste et saine d'exclure tout ce qui n'est pas centrisme doctement estampillé, tout en incluant tout ce qui pourrait l'être sans en avoir l'air, à condition que ceux qui pensent à gauche penchent à droite et vice-versa !

Oui, non, peut-être ? Vous ne comprenez rien ? Normal, la politique, c'est très compliquée, trop compliquée pour vous. Laissez tomber.

Le jour où l'on aura enfin relégué aux oubliettes les vieux schémas, on pourra parler rééllement d'alliances. Alliances autour de projets, élaborés par des citoyens conscients, organisés pour bâtir des possibilités de "vivre-ensemble", sans forcément suivre un chef. Pas des alliances autour de personnalités qui lancent des partis uniquement pour exister.

Bref, vivement la VIè République, parlementaire ! En attendant, Nicolas Sarkozy et ses amis peuvent continuer à s'amuser.

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : arthuis, centre, politique, crise, modem | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.