Le sablier

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La solitude des animateurs de quartier

 40° au soleil, sur le terrain de foot en sable du stade de quartier Louis Schweitzer. Quoi de neuf, docteur ? Quatre copains tapent le ballon. Dans un coin du stade, à l’ombre, un duo féminin-masculin, duo d'animateurs un peu désabusé : « on s’attendait à voir une quarantaine de gamins, et là… on se sent un peu seuls », raconte la jeune femme.

 

Programme prévu : initiation au badminton. Son collègue se lance quand même à la rencontre du groupe d’ados : « ça vous intéresse ? ». Les jeunes acceptent, timidement. La cigarette au bec, l’animateur installe donc le matériel, sur le sable chaud. C’est presque comme à la plage…

 

La mer est loin. On est à Laxou, ville de l’agglomération de Nancy, dans le quartier Champ-le-Bœuf. « Je n’ai jamais vu le quartier aussi vide que cet été », constate l’animateur. « C’est peut-être à cause du ramadan ».

 

La commune de Laxou fait partie des 150 villes de France qui participent à l’opération nationale « Le sport, ça me dit ». Ce slogan-jeu-de-mot invite les communes à proposer des initiations sportives pour les jeunes, histoire de les faire bouger un peu, car c’est bon pour la santé.

 

 

A Laxou, manifestement, ce qui intéresse les jeunes, cette semaine, c’est surtout un classique : « le tournoi de beach soccer, mercredi soir. On fait la même équipe tous les ans ! ».

 

A Saint-Max, commune proche, également partenaire de l’événement « le sport, ça me dit », la ville a choisi de lancer les animations à partir du 26 septembre, tous les… samedis. Espérons que l’option sera plus « payante » que chez les voisins de Laxou, où l’un des animateurs finit par livrer son opinion (bien sûr, c’est off) : « c’est le genre d’animations qui fonctionnent bien dans une ville touristique, par exemple au bord de la mer, mais pas ici ». Y’aurait-il un manque de dialogue entre les élus et ceux qui travaillent sur le terrain ?

 

Petite précision : cette opération nationale d’initiation au sport est financée, en partie, par une célèbre marque de soda qui fait grossir les enfants du fast-food. L'Agence Havas-Sports réalise la comm' de l'événement : la même agence prépare un salon international des "acteurs du sport", en février, à Barcelone. Ce sera l'occasion de relancer notamment le marketing sportif, un peu en panne par ces temps de crise.

 

A Laxou, les banderoles sponsorisées de l’événement local ont disparu. Mystère de la pub. Probablement...

 

Laurent Watrin

Les commentaires sont fermés.