eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2010

Aimer, avec courage et cohérence

La politique serait-elle comme l'économie : en pleine mutation ?

Le président du Modem 54, Luc Binsinger, quitte le Mouvement Démocrate pour rejoindre la campagne de l'UMP aux élections régionales de mars prochain. La liste UMP en Lorraine est menée par Laurent Hénart, ancien attaché parlementaire de François Bayrou. Le président du Modem a rencontré, encore récemment, l'adjoint-au-maire de Nancy. Que se sont-ils dit ? Mystère. Mais il est évident que Laurent Hénart n'a pas choisi de rejoindre le Modem, même s'il aime entretenir la confusion sur sa proximité avec les valeurs du MoDem. Aux côtés de Laurent Hénart, Luc Binsinger, formé au RPR, fera campagne avec des personnalités très sarkozystes, comme Nadine Morano. Le départ de Luc Binsinger provoquera logiquement son exclusion du Modem.

L'indépendance est avant tout affaire de courage et de cohérence, même si cela coûte cher, à tous les niveaux : une campagne électorale réclame du temps et de l'argent. Les candidats du MoDem sont avant tout des "amateurs", qui dépensent sans compter, dans un monde de "professionnels" de la politique. Un monde dont les électeurs se méfient de plus en plus.

Etre un amateur, c'est d'abord aimer. En politique, aimer les gens, aimer porter des idées, aimer donner de sa personne. Dans un monde en mutation où le doute est à la fois facteur d'angoisse présente et moteur d'action future, posons-nous une question utile : faut-il faire confiance à ceux qui préfèrent que rien ne bouge parce qu'ils ne savent plus redevenir des amateurs, même s'ils l'ont été naguère ?

Claude Bellei, le chef de file régional du MoDem, le répète depuis qu'il est entré en campagne : les candidats du Mouvement de François Bayrou portent un positionnement contraire aux pouvoirs en place (au pluriel) : démocrates = amateurs de pluralisme ; régionalistes = amateurs d'autonomie des décisions pour le meilleur service aux citoyens ; européens = amateurs de libertés publiques dans un espace de dialogue avec nos voisins (la Lorraine en a trois) ; solidaires = amateurs de justice sociale et de responsabilité.

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : modem, ps, ump, életions, régionales, campagne, binsinger | |  Facebook | | |

Commentaires

Slt l'ami... Claude Bellei (et non bellai)...
Isabelle Karleskind, Alain Miton, Laki Sola, Pierre Bonin, Marie-José Miton, Evelyne Gareaux, Fabienne Nicolas et moi-même partageons le même constat sur le MoDem... Tous bénévoles, tous fidèles à leurs idéaux mais refusant le totalitarisme sectaire du Mouvement Démocrate....

Écrit par : Frank-Olivier Potier | 28/01/2010

Slt l'ami... Claude Bellei (et non bellai)...
Isabelle Karleskind, Alain Miton, Laki Sola, Pierre Bonin, Marie-José Miton, Evelyne Gareaux, Fabienne Nicolas et moi-même partageons le même constat sur le MoDem... Tous bénévoles, tous fidèles à leurs idéaux mais refusant le totalitarisme sectaire du Mouvement Démocrate....

Écrit par : Frank-Olivier Potier | 28/01/2010

Les statuts ont-ils été bafoués par rapport eu égard à la désignation régionale ? Non. 2è question : quelle personnalité n'a pas voulu adopter un réglement intérieur pendant longtemps au Modem 54 ? Tout le monde, au Modem, connaît la réponse. Mais tout cela n'est pas le plus important. Quelles sont les valeurs démocrates que défendront l'UMP et Nadine Morano ? Là, je sèche.

Écrit par : laurent | 28/01/2010

La seconde partie de ta réponse me convient tout à fait Laurent !
Mais que la pratique démocratique pose question , comme le font les personnes citées par Frank-Olivier et lui-même, au sein du Mouvement Démocrate, je trouve la réaction assez saine.
Cela ne justifie pas par contre les désertions de dernière minute.

Écrit par : daniel54 | 30/01/2010

Les commentaires sont fermés.