eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2010

La folie de l'accélération

Un volcan islandais crache du feu, des fumées et des cendres, à vitesse grand V. Jusqu'à quand ? Difficile à dire. Même si nous sommes pressés de le savoir.

Principe de précaution appliqué dans la foulée : interdiction de l'espace aérien commercial à travers l'Europe. Résultat : des centaines de milliers de personnes bloquées : voyageurs coincés dans les aéroports, salariés empêchés de travailler, compagnies aériennes fragilisées économiquement, sites internet saturés. Qui va payer ? On veut savoir, vite.

Cet épisode naturel, et ses conséquences financières, contiennent une petite leçon : l'accélération humaine n'a pas de sens.

L'Islande est soumise à la puissance des éléments naturels et toute l'Europe prend conscience de ce temps suspendu à la Terre qui gronde. islande.jpgLa vitesse d'une commande virtuelle de billet d'avion et l'argent fantôme accélérateur de profits souffrent de ne pouvoir accepter la réalité. Et si c'était le moment de concevoir un modèle rajeuni où la lenteur reprendrait ses droits contre la tyrannie de la folle accélération ? Qui sont les naïfs ? Les utopistes ? Ceux qui accélèrent ? Ceux qui ralentissent ?

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : volcan, avions, voyages, pressés, politique, citoyens, catastrophe, nature, écologie, économie | |  Facebook | | |