eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2011

Arnaud Montebourg donne des accents fédéralistes à la campagne...

Arnaud Montebourg, député PS, se définit volontiers comme « inclassable ». Confirmation ce mardi 22 février 2011, à Nancy, devant une petite centaine de personnes, lors d’une visite de soutien aux candidats socialistes pour les élections cantonales en Meurthe-et-Moselle.

L’avocat Arnaud Montebourg, qui est aussi président du conseil général de Saône-et-Loire, appuie les positions de son homologue Michel Dinet sur les finances locales « non compensées par l’Etat » en matière de solidarité. 60 départements ont saisi le conseil constitutionnel sur la question. Du grand classique à gauche, si l’on peut dire, par les temps qui courent.

Arnaud Montebourg profite aussi, dans ses déplacements actuels, de sa stature de candidat à la primaire socialiste dans la course présidentielle pour rappeler quelques pistes élaborées par « sa » Convention pour une 6è République (C6R).

L'occasion de "mettre des choses au débat" comme dit Michel Dinet.

Que propose Arnaud Montebourg ? Notamment une troisième étape de la décentralisation – « caractéristique historique de la gauche » selon le député bourguignon - qui proposerait une réelle autonomie fiscale des collectivités locales. Pour se faire bien comprendre, le député socialiste évoque les Länder allemands (Etats fédérés) qui peuvent voter des impôts "régionaux" pour financer leur propre politique.

Arnaud Montebourg imagine aussi une réelle administration libre des collectivités territoriales, en vertu du principe déjà inscrit dans notre Constitution. Les collectivités « doivent pouvoir s’organiser comme elles le souhaitent » dit-il, par exemple, en "fusionnant" des départements et des intercommunalités.

Voilà des accents bien fédéralistes qui animent le débat. Mais il n’est pas certain que « l’inclassable » secrétaire national du PS à la rénovation en tire les bénéfices personnels dans son propre camp.

Écrit par eurocitoyen dans Actualités | Lien permanent | |  Facebook | | |