eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2011

Elections : le tirage au sort à la rescousse ?

Le saviez-vous ? On vote de nouveau ce dimanche 27 mars 2011. Plus exactement, certains électeurs "sont appelés aux urnes", comme on dit poliment, pour le second tour des élections cantonales. Le vote n'étant pas obligatoire, il faut bien "appeler" les citoyens.

Votre conseil général aura donc certainement un visage neuf dans les jours à venir. Car même si une majorité sortante se retrouve consolidée après les résultats, l'exécutif local - le gouvernement du département - devrait subir, un peu partout, des changements. Changements de visages. Changements de têtes dans les commissions chargées des missions de l'assemblée départementale. Changements de discours aussi.

Dès dimanche soir, on sera passé à autre chose : la préparation de l'élection présidentielle. Quels que soient les scores des partis en présence, dimanche soir, la campagne est déjà lancée et les égoïsmes partisans et les querelles de personnes vont reprendre du poil de la bête. Le poil, c'est pour faire joli. La bête, c'est nous : le peuple.

Et si, pour désigner les représentants, on passait à autre chose ? Dans l'Antiquité, les premiers démocrates avaient imaginé une méthode de travail républicain pas si bête qu'il n'y paraît : la stochocratie.

La quoi ?!! Traduction : le tirage au sort.

Oui, on pourrait tirer au sort les représentants du peuple. Imaginons une liste de volontaires dans laquelle - à chaque renouvellement d'assemblée - le hasard déciderait de piocher. Ma voisine de palier, qui se plaint des étrangers, pourrait prendre en mains les questions d'immigration. Mon boulanger, excellent artisan, pourrait réfléchir à une nouvelle fiscalité pour les entreprises... etc etc... Oui, je sais ce que vous pensez : ce serait la panique, la pagaille, le bourbier, le b....

Mais peut-être pas pire que maintenant.

:)

Laurent watrin

Écrit par eurocitoyen dans Blog, Edito | Lien permanent | Tags : élections, cantonales, politique, 27 mars, démocratie, citoyenneté, lotocratie, stochocratie, tirage au sort, vote | |  Facebook | | |

Commentaires

Intéressant, ça ressemble aux jurys populaires tirés au sort. Le genre de citoyens experts.Je vote pour...lol;

Écrit par : Frédéric | 26/03/2011

Pour compléter, le seul obstacle c'est qui, et quand on débat?il faut tout de même qu'il y ait un vote citoyen mais pour la désignation des candidats c'est pas mal...amicalement.

Écrit par : Frédéric | 26/03/2011

Le saviez-vous ? On vote de nouveau ce dimanche 27 mars 2011. RT oui mais pas nous canton ouest
Amities (bises)

Écrit par : Jacques | 26/03/2011

Mon cher ami,

Je te propose que la proposition de tirage au sort intégral ne soit pas opposée sèchement au système majoritaire actuel. Ce ne sont là que des extrêmes comme l’est la proportionnelle intégrale.
Il ne convient pas de faire l’économie de nombreuses questions préalables à une réflexion et à une proposition politiques conséquentes.
Voici quelques réflexions pour envisager la question et faire des propositions programme.

LES DEUX JAMBES de la démocratie : il s’agit de REPRESENTER AU MAXIMUM LES MINORITES, COURANTS ET SENSIBILITÉS et de DEGAGER ET GARANTIR UNE MAJORITE.
Cela implique un système mixte incluant une large part de proportionnelle, la plus intégrale possible, incluant une prime au gagnant garantissant une majorité viable.
Exemple : Dans le cadre d’un non-cumul des mandats, un scrutin mixte mi-majoritaire, mi-proportionnel, à correctif majoritaire et paritaire avec par exemple 50% d’élus à la proportionnelle intégrale à correctif paritaire, 35% d’élus au scrutin majoritaire à deux tours et 15% d’élus de la liste proportionnelle, prime à la liste gagnante à l’issue du second tour. Résultat les minorités très fortement représentées, la parité atteinte et la majorité garantie. Ce n’est là qu’un exemple et d’autres formes sont possibles si elles retiennent les « deux jambes » et la parité.

L’INCITATION AU VOTE. Je ne parle pas de « vote obligatoire » mais d’un « devoir civique citoyen ». Dans le cadre d’un revenu citoyen, il serait logique qu’une retenue fiscale soit opérée sur les abstentionnistes. Incitation civique et fiscale au vote. À noter qu’une instruction civique et qu’un service civil mixte sous la forme d’un semestre scolaire pourrait remplacer le service militaire afin de former au métier de citoyen.

LA RECONNAISSANCE DU VOTE BLANC et dans ce cadre LE TIRAGE AU SORT.
Le vote étant fiscalement incité et assimilé à un devoir et une éducation civiques, il devient nécessaire de reconnaître le vote blanc et de le COMPTABILISER. C’est dans ce cadre que le tirage au sort intervient : 20% de votes blancs et ce sont 20% d’élus qui sont tirés au sort.
J’imagine aussi un système ou l’électeur qui vote blanc pourrait joindre au bulletin blanc une enveloppe close à son nom s’il est candidat au tirage au sort. Le tirage au sort se ferait sur le paquet d’enveloppes blanches. Seuls les noms des tirés au sort seraient divulgués et les enveloppes non tirées seraient détruites sans être ouvertes afin de conserver la confidentialité du vote. Seuls les élus blancs révèleraient de fait qu’ils ont voté blanc. L’avantage c’est la motivation de ces citoyens et leur indépendance vis-à-vis des autres listes. On obtient des élus blancs volontaires, actifs et indépendants, un rêve…

Notre réflexion prend corps et nos propositions s’opposent alors aux extrêmes que sont le système majoritaire, la proportionnelle intégrale ou le tirage au sort intégral. Nous gardons le meilleur de chaque système dans la perspective et le souci de la démocratie.

Je reste à ta disposition pour de plus amples précisions et reste à ton écoute.

Amitiés et salutations. Jean-Pierre Roche - Bordeaux.

Écrit par : Jean-Pierre Roche | 26/03/2011

trop tard, Georges Chonoc a encore remporté les elections ce dimanche.
@+damien

Écrit par : damien | 28/03/2011

Bravo pour ce texte, et en plus avec la stochocratie, plus de probleme avec la marine nazionale.
@+damien

Écrit par : damien | 28/03/2011

La sortition n'a rein de fantaisiste, bien au contraire. Aristote affirmait que le plus grand nombre a plus de chances d'avoir raison qu'un groupe restreint. Sortition et démocratie directe se conjuguent très bien et évitent le côté frauduleux de la représentation. Sieyes oppoasit la représentation à la démocratie.
La démocratie est le régime des sans titres, pas celui de notables. La diversité cognitive, la capacité à voir le monde depuis différents points de vue, compense le défaut d'information affectant un groupe important par comparaison avec un groupe restreint.
Voir le travail de Hélène Landemore (Yale) : Why the many are smarter than the Few and why it matters.

La démocratie représentative est davantage qu'un oxymore, elle est la fausse monnaie de la démocratie.

Écrit par : Mikael Moazan | 29/03/2011

A monsens, le fait que de l'Assemblée soient exclus des courants politiques détourne le citoyens de la politique.
Un mode à la proportionnelle permettrait à chaque citoyen d'être représenté à l'assemblée nationale. Cela impose une large réforme - utile celle là - de la représentativité de nos élus. Et c'est dans l'enceinte démocratique que se confrontent les idées.

Écrit par : Laurent | 02/04/2011

Les commentaires sont fermés.