eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2011

Le pêcheur et l'homme d'affaires (*)

Un riche homme d'affaires en vacances en Asie rencontre, de bon matin, un pêcheur sur la plage :

- Alors, la pêche a été bonne ?

En guise de réponse, le pêcheur sourit en montrant quelques poissons dans sa barque.

- Il est encore tôt. Je suppose que vous y retournez !

- Y retourner ? Pour quoi faire ? demande le pêcheur.

- Pour avoir plus de poissons, évidemment !

- Mais pour quoi faire ? Je n'en ai pas besoin...

- Eh bien, pour les vendre !

- Mais pour quoi faire ?

- Pour gagner de l'argent, bien sûr !

- Mais pour quoi faire ?

- Vous pourrez acheter un bateau plus beau et plus grand que celui-là...

- Mais pour quoi faire ?

- Pour pêcher encore plus de poissons, prendre des ouvriers et les faire travailler à votre place.

- Mais pour quoi faire ?

- Eh bien, pour devenir riche !

- Mais pour quoi faire ?

- Vous pourrez enfin vous reposer !

Le pêcheur regarde la position du soleil dans le ciel, songe qu'il a déjà perdu du temps en bavardage, puis répond à l'homme d'affaires :

- Me reposer, c'est ce que je vais faire maintenant. 

 

(*) Cette histoire courte, à méditer pendant les vacances, est reprise, sous une forme différente, dans un ouvrage de Michel Piquemal intitulé "Les philo-fables" (édition Albin Michel).

 

Ce blog prend congé jusqu'au début du mois d'août 2011

Écrit par Eurocitoyen dans Blog, Edito | Lien permanent | Tags : richesse, temps, affaires, économie, piquemal, vacances, juillet, août | |  Facebook | | |

06/07/2011

Ces milliers de clients qui achetaient du vent...

Petite réflexion sur une affaire d'escroquerie jugée par le tribunal correctionnel de Nancy.

La société Aerofly, dont le siège se trouvait à Laneuveville-devant-Nancy, a vendu, entre 2008 et 2010, des milliers vols en mongolfières qui n'ont jamais eu lieu.

Plus de 800 victimes se sont fait connaître. Dépôts de plainte en masse. La justice a entendu les deux co-gérants, le père et son fils, avides petits entrepreneurs qui pensaient sans doute ne pas connaître la crise.

William et Nicolas Haby ont été poursuivis pour avoir trompé des particuliers, des associations, des comités d'entreprise...

Les clients ne seront probablement jamais remboursé.

Une question : pourquoi payer un vol en ballon à l'avance ? Une mongolfière décolle rarement par mauvais temps ! Comment payer un billet à 80 euros (voire plus) en sachant qu'on n'a aucune garantie de remboursement en cas d'annulation ? Quand on va chez le coiffeur, on paye après la coupe. Si le professionnel nous coupe une oreille, on peut toujours partir sans payer (je l'ai déjà fait) !

Un escroc, c'est parfois un commerçant qui profite des acheteurs de vent...

Le jugement : 3 ans de prison ferme pour le gérant père. 18 mois avec sursis pour le fils...

Écrit par Eurocitoyen dans Actualités, Blog, Edito | Lien permanent | Tags : ballons, escroquerie, tribunal, correctionnel, nancy, aerofly | |  Facebook | | |