eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2012

L’Europe fédérale, c’est plus de souveraineté nationale !

Les conservateurs de l’Etat-Nation continuent de croire à la grandeur politique de la France. Leur nostalgie peut toucher les cœurs. Mais elle ne règle pas les questions du présent. Les dirigeants de notre gouvernement pensent qu’ils peuvent conduire l’Europe « à la française ». A gauche comme à droite, majoritairement, les « responsables » politiques expriment l’idée que le fédéralisme européen constituerait un « abandon de souveraineté nationale ». Cette vision du monde perpétue la concurrence des Nations d’Europe contre l’Union européenne, et nourrit la pensée nationale contre l’avenir des valeurs de l’Europe dans le monde.

En football – pour faire un parallèle – qui peut considérer que la stratégie collective ne sert pas les résultats de toute l’équipe ? Les spécialistes ont d'ailleurs bien noté le malheur des Bleus du moment (lire le Nouvel Obs).

Le modèle social de la France – qui inspire aussi les politiques européennes – sera préservé par le fédéralisme européen. Les grandes valeurs de la France – la laïcité, pratiquée dans les Institutions européenne – seront réaffirmées par le fédéralisme européen. La démocratie française et les régions trouveront un nouveau souffle dans le fédéralisme européen. La production économique de la France et de ses territoires sera dopée par le fédéralisme européen. Le peuple français sera plus fort et mieux respecté grâce au fédéralisme européen.

 

L’espoir se concrétisera le jour où les responsables politiques de notre pays commenceront un discours national par cette vérité : l’Europe fédérale, ce n’est pas un abandon, c’est plus de souveraineté nationale !

 

> A l’heure où ces lignes sont écrites, nous apprenons le décès brutal d’Olivier Ferrand, président de la fondation Terra Nova, fraîchement élu député. Hommage lui soit rendu pour ses idées fédéralistes et sa contribution à la démocratie européenne.

 

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Edito | Lien permanent | Tags : europe, fédéralisme, france, gouvernement économique, hollande, fabius, cazeneuve, merkel, monti, rajoy, union, ciotyens, etat, nation | |  Facebook | | |

Commentaires

Très sincèrement, je pense qu'il faut laisser ce terme de souveraineté à Dieu ou à Bodin. Faire croire qu'on aura plus de quelque chose qui n'existe pas, n'est pas une bonne proposition.
Nous ne sommes plus dans le "More "anglo-saxon, mais dans le "Beyond"....

Mikael

Écrit par : Mikael | 02/07/2012

Les commentaires sont fermés.