eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2012

L'Europe rejette un débat utile. Pour l'instant...

La Commission européenne vient d'enterrer l'initiative citoyenne concernant le revenu d'existence.

C'était prévisible. Car ce sujet n'est pas de la compétence de l'Union.

Petit rappel : une inititiave citoyenne permet à une association de citoyens d'inviter la gouvernance de l'Union (ne parlons pas de gouvernement) à étudier la possibilité d'une proposition de loi européenne. Mais les politiques économiques et sociales restent des domaines réservés des Etats membres. Le revenu de base peut donc passer son chemin.

S'ils l'ignoraient encore, les citoyens européens porteurs de l'idée d'un revenu d'existence savent désormais avec certitude que seule une Europe fédérale permettra d'ouvrir - démocratiquement - des débats utiles. De manière générale, les Européens prennent conscience du déficit d'Europe.

- L'harmonisation de la fiscalité dans l'Union ; ce qui ne veut pas dire "par le haut" ou "par le bas", faux argument servi par les nationalistes

- La possibilité d'un impôt européen pour abonder un réel budget européen ; ce qui ne veut pas dire "plus d'impôt" globalement

- L'élaboration d'un programme d'investissements en Europe

- Le soutien à la recherche et aux réseaux de PME innovantes ; ce qui signifie compétitivité nécessaire dans le monde plutôt que compétition douloureuse entre Etats

- Le contrôle bancaire efficace,

toutes ces urgences ne trouveront de réponses que dans le cadre d'une Europe fédérale. Guy Verhofstadt et Daniel Cohn-Bendit signent un livre pour réaffirmer cette ouverture fédérale.

Le blocage de l'Union européenne sur des questions clés n'est pas une raison pour rejeter le "traité budgétaire". Ce texte, soumis au vote des parlementaires français, a le mérite de rappeler des règles communes, comme l'écrit le centriste Yann Wehrling. Mais cette Europe bloquée maintenant est une excellente raison pour dire "changeons d'Europe maintenant".

L'Etat-Nation, avec ses logiques de pouvoir dépassées, se grandira en abandonnant ses prétentions illusoires et ses aberrations économiques, pour laisser place à une coopération véritable dans un cadre démocratique rénové : notre Europe, celle des citoyens.

Le nouveau clivage politique en 2012, c'est bien l'Europe puissance face à l'Etat croupion.

> Sur le rejet du revenu d'existence comme initiative citoyenne, lire aussi :

http://revenudebase.info/2012/09/linitiative-citoyenne-eu...

> Un reportage sur ARTE également :

http://gensol.arte.tv/blog/2012/10/05/le-revenu-de-base-c...

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : revenu de base, europe, solidarité, commission, cohn-bendit, wehrling, existence, citoyenneté | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.