eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2013

Carambar, l’info dans la poche !

Devinette du jour : « où trouver une bonne information ? ».

Réponse : dans l’emballage !

Le dernier épisode commercial de la marque aux caramels qui collent aux dents le prouve : les journalistes se nourrissent volontiers de sucre industriel. Le sucre, tout le monde aime ça. L’industriel, c’est prêt à l’emploi.

Disons-le autrement : une communication bien léchée pique les papilles médiatiques. La comm’, comme on dit dans le jargon, c’est la crème du fainéant plumitif.

Cela fonctionne d’autant mieux quand l’actualité se morfond. Car, chez les journalistes, il y a une question de base : « alors, quoi de neuf, coco ? ».

Le corollaire de cette interrogation de basse-cour, c’est le principe du « train qui n’arrive pas à l’heure ». Autre vertu de base du journalisme.

Il est vrai que, ces derniers temps, comme chacun sait, il n’y a pas grand-chose de neuf à se coller sous la dent. Les « producteurs d’information » ne vont tout de même pas noircir leur temps à clarifier les crises, éclairer les décisions politiques, mettre en lumière d’éventuelles idées neuves au service de la société, ou allumer l’espoir du citoyen en lui offrant matière à réfléchir (beurk, que ce mot est écoeurant).

Une valeur sûre qui surprend, voilà ce qu'il nous faut ! Ca, c’est du vrai neuf, coco !

Carambar rompt sa tradition ? Un scoop d’enfer, ma parole !

Depuis un bout de temps, les champions de la communication - commerciale ou politique (ce sont les mêmes) - ont compris la manière de faire monter la mayonnaise : emballer un bon produit que tout le monde pourra gober.

Les journalistes et leurs chefs se posent de moins en moins de question, ou plus exactement se posent de plus en plus une question unique : comment faire de l’audience pour pas un rond ?

Au risque de jouer le rabat-joie ou le donneur de leçon (c’est souvent la même chose pour qui ne connaît pas la joie d’apprendre), laissez-moi vous confier un truc de professionnel : il n’y a pas si longtemps, dans une télé, une radio ou un journal d’information généraliste, on aurait - éventuellement - gentiment relayé en bref l’annonce du fabricant de Carambar souhaitant abandonner ses blagues nulles (ça, c’est du jugement éditorial, normalement, j’ai pas le droit, mais là j’en profite). Et puis, c’est à peu près tout.

Mais aujourd’hui, bande de consommateurs d'info (pardon de vous haranguer massivement), la donne a changé : la comm’ et l’audience sont sœurs de sensations fortes. Le buzz est roi. Si tu ne causes pas de « l’info du jour, coco », t’es à côté de la plaque.

En conséquence, le jour où une marque historiquement populaire balance la pépite, tout le monde l’avale.

Au passage, je milite ici pour que l’inventeur génial du communiqué de presse de Carambar (un vrai travailleur, lui) soit copieusement rémunéré, en stock-options et autres avantages acquis de la publicité triomphale.

J’accepte volontiers de passer pour un vieux réac’ en considérant que les médias d’information généralistes (le 20h de la télé notamment) devraient cesser de gaver le public avec des « infos » sans aucune espèce d’importance, même si ces plats préparés du jour font le miel des réseaux.

La suprématie du commerce et la domination de la communication alimentent la rigolade ambiante. Tant pis pour les gens de métier. Philippe Lefait, Claude Sérillon, Bruno Masure… se sont émus et désolés avant moi. D’autres continuent à le faire.

Pour rendre justice à un journalisme encore vaillant, notons cependant que :

- Le Figaro.fr ouvre les coulisses de cette publicité déguisée. La gourmandise vaut son pensant de ca… http://www.lefigaro.fr/conso/2013/03/25/05007-20130325ART...

- Mediapart a sucé du Carambar pour digérer « les restes de l’info », comme vous pourrez le constater en cliquant ici : http://blogs.mediapart.fr/edition/journal-inconsequent-de...

- Les émissions des chaînes généralistes les plus téléchargées sur le web sont celles de… France Culture, selon Médiamétrie.

CONCLUSION  PROVISOIRE

« Et toi, alors ? », interroges-tu, cher lecteur (pardon de te tutoyer)., "Pourquoi évoquer l'affaire C... ?"

J’avoue ! Moi aussi, je profite de cet intermède sirupeux pour faire du buzz et tenter de ramener, ici, quelques internautes à la découverte de ce modeste blog.

J’avoue aussi que je n’ai jamais aimé les caramels durs. C’est une sorte de vengeance que je me paye aujourd’hui.

Profitez-en, donc, cher lecteur (pardon de vous vouvoyer), pour lire ce que propose ce portail eurocitoyen.

LW

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Blog, Edito | Lien permanent | Tags : carambar, info, publicité | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.