eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2015

Le Pen et le FN : restons calmes...

Quand j'entends Marine Le Pen, j'ai envie de calme. Elle m'énerve, la fille de Jean-Marie. Encore plus que son papa. La présidente du FN s'énerve tout le temps, sur tous les sujets. Pire que Jean-Luc Mélenchon.

Etrange effervescence. Si la chef de l'extrême droite française raconte n'importe quoi sur un tas de sujets (la monnaie, l'Europe, les compétences locales) n'a aucune importance. L'important, c'est sa rythmique, sa manière de s'exprimer, sa verve et sa conviction très… commerciale ! Le contenu ? Rien à faire.

Mais il est bien étrange de constater que cette effervescence lepénible inspire à nos commentateurs des excitations connexes. Je m'explique par l'exemple : ce dimanche 15 mars 2015, sur France Culture - où l'on a l'habitude de se creuser les méninges - François Bujon de l'estang déclare, en faisant le compte des derniers votes politiques en France et des sondages récents de l'électorat que "sur trois personnes rencontrées dans le métro, une vote FN". On notera au passage le parisianisme de la géographie. Mais refaisons les comptes. FN = une personne sur trois ?!

Etrange effervescence ; et manifeste erreur. Aux élections européennes de l'an dernier, par exemple, sur 100 votants : 11 ont voté FN, 9 UMP, 6 PS, 4,5 UDI, 4 Europe Ecologie, 3 Front de Gauche… et le reste éparpillé sur des listes plus ou moins catégorielles et pas représentées dans toutes les circonscriptions. Si l'on rappelle l'abstention et le fait que les électeurs ne sont pas l'ensemble de la population… Au bout du compte, combien d'amateurs du FN dans une rame de métro parisien ? Une sur… 20.

Pas plus ?! Non. Enfin, on ne sait pas bien. Mais c'est pas la peine de s'énerver.

Essayons de parler d'autre chose, des réalités qui sortent de la politique politicienne, des sujets intéressants, des idées utiles, des utopies du bonheur, du printemps qui revient et qui est inexorable.

Bonne journée.

Laurent Watrin (ancien voyageur du métro)

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Blog, Edito | Lien permanent | Tags : le pen, fn, vote, conseil départemental | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.