eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2010

Petite république, petite polémique...

Cette semaine, les télévisions et les "grands" médias ont jugé utile de focaliser leur attention sur le climat et ses conséquences. Evidemment, c'est l'actualité. Et puis l'hiver, la neige, et le verglas font de belles images, des sons émouvants, et, il faut bien le dire, de chouettes polémiques, non ?

Surtout quand des dizaines de milliers de consommateurs et citoyens veulent à tout prix circuler comme si de rien n'était. Oui, je sais, vous me direz : on n'a pas toujours le choix de rester à la maison. Mais bon...

Petit rappel : il y a quelques semaines, les mêmes "grands" médias expliquaient que le développement durable et les budgets serrés auraient pour conséquence de réduire la traditionnelle efficacité française en matière de circulation routière : rouler sur des axes dégagés par tous les temps, qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente. 

Il semble que certains d'entre oublient aussi, parfois, les consignes de prudence et les conseils de simple bon sens, pourtant répétés par les centres de la DIR (ex-DDE) et les services décentralisés de l'équipement.

Des milliers de camions coincés sur les routes, des milliers d'automobilistes contraints de dormir dans leur voiture ou accueillis dans des lieux publics, un premier ministre se sentant légitime à pointer les erreurs des météorologues.

François Fillon tente de refaire la pluie et le beau temps, le chef de l'Etat remet une couche sur le verglas, des syndicats (CGT et Force ouvrière) en profitent pour relancer le refrain sur le démantèlement des services publics, et tout cela est excellent pour le poujadisme médiatique qui gagne quelques points de sondages et d'audimat.

Moralité : plus la communication et l'information sont rabachées sur des sujets mineurs et plus les débats se racornissent. Petite république, petite polémique...

Commentaire d'un routier croisé, tout récemment, dans l'agglomération de Nancy : "j'ai roulé en Allemagne, cette semaine, eh bien, chez eux, les pneus neige sont obligatoires, il n'y a pas autant de déneigement, mais les gens sont au courant et on n'en fait pas tout un plat". Ce qui n'empêche pas - évidemment - les blocages et les difficultés. Mais point de grosse polémique pour autant...

De là à prétendre que l'herbe - enneigée - est plus verte chez le voisin, peut-être pas.

L'hiver nous rappelle simplement que les éléments nous échappent et nous imposent d'autres modes de fonctionnement, d'autres manières de faire tourner l'économie, une vision différente de nos habitudes de confort parfait.

A part ça ? Si vous pensez que certaines informations risquent de glisser à la trappe, allez donc faire un tour chez Mediapart... à propos de l'affaire Karachi. Une info que le Nouvel Observateur (entre autres) s'est empressé de pomper.

Et pour ceux qui veulent se changer les idées en se confrontant à celles des autres, rendez-vous, si le ciel le veut bien, au café citoyen de Metz, ce samedi 11 décembre 2010,

pour débattre sur le thème : "les contre-pouvoirs en démocratie". RDV au café de la Place Jeanne d'Arc à 15h.

 

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | |  Facebook | | |