eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2008

Carte militaire : et l'Europe ?

Le gouvernement vient de dévoiler un projet de réforme des armées françaises qui semble négliger l'avenir des régiments liés à la Brigade franco-allemande. Curieux oubli alors que la Défense européenne a été affichée comme une des priorités de Nicolas Sarkozy en tant que Président en exercice du Conseil de l'Union européenne.
La Brigade franco-allemande est aujourd'hui la seule institution militaire qui ne soit pas nationale. Elle est cet embryon de l'armée européenne qui sera capable un jour d'appuyer la diplomatie de l'Union en tant que force unitaire de l'Europe, bras armé d'une vraie politique de sécurité commune.

L'expérience de la BFA est une réussite. Ne la laissons pas mourir ! Lancée en 1989, basée en Allemagne, la Brigade franco-allemande (BFA) est une unité binationale composée de troupes françaises et allemandes. Aujourd'hui, son existence est menacée par la réforme de la carte militaire française, puisque le gouvernement a laissé entendre que des troupes françaises en Allemagne pourraient être rapatriés sur le territoire national.

La chancelière allemande Angela Merkel a proposé d'installer des régiments allemands en France. Le gouvernement français doit accepter cette proposition et sauver la Brigade franco-allemande par la même occasion.

Car une Europe forte, c'est aussi une Europe unie et intégrée sur le plan militaire. C'est un impératif pour assurer le développement pacifique de la démocratie telle que nous pouvons la concevoir sur le "Vieux Continent".

Laurent Watrin

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : Armée, carte militaire, Europe, défense, BFA, brigade, Merkel | |  Facebook | | |