eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2007

La démocratie progresse en paradoxes...

Où sont passés les électeurs de François Bayrou ? Un commentateur de la télévision a posé ironiquement cette question ce week-end.

Hier midi, à Nancy, j’ai croisé l’un de ces électeurs, tout fier d’arborer encore maintenant un badge « Bayrou président ». Il semble donc que non seulement les électeurs de Bayrou n'aient pas disparu mais qu'en plus, ils aient envie de continuer d'affirmer leur affinité avec un projet différent pour gouverner la France.

Il y a même mieux : certains électeurs qui ont voté Royal ou Sarko dimanche se disent qu’ils serait intéressant de voter aux élections législatives pour des candidats du nouveau Mouvement Démocrate, annoncé cette semaine par Bayrou. Histoire de ne pas offrir tous les pouvoirs au vieux système gauche-droite.

Ce n'est pas étonnant, si l’on en croit ce sondage d’opinion qui montre 66% de personnes souhaitant voir Bayrou au gouvernement… Le chef de file démocrate décroche la première place de cette enquête, avec un score supérieur à tous les autres noms cités (Hulot et Borloo arrivent ensuite). Mais Bayrou ne risque guère de se retrouver ministre de Sarkozy : les deux hommes n'ont pas la même vision de la société.

Encore mieux : selon le baromètre FIGMAG/TNS SOFRES de mai 2007, les Français sont 65% à considérer que François Bayrou devrait jouer un rôle important dans les années à venir. Ce souhait est partagé à égalité entre les gens de sensibilité de gauche et de droite. François Bayrou arrive largement en tête devant Nicolas Sarkozy (56%) et Ségolène Royal (52%). (Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas )

Ces deux récentes enquêtes d'opiniont rappelle un précédent paradoxe : avant le premier tour de la présidentielle, dans les sondages, Bayrou était le troisième homme (qu’il est resté dans les urnes) mais dans tous les cas de figure, il gagnait au second tour.

On peut en déduire, sans trop se tromper, que les législatives seront plutôt serrées. C'est d'ailleurs ce que disait humblement, ce lundi soir, le député sortant PS Jean-Yves Le Déaut, lors d'un débat sur France Bleu Sud Lorraine.

Quoiqu'il en soit, en attendant les 10 et 17 juin, pour refonder la démocratie, vous pouvez adhérer au Mouvement Démocrate : et/ou au parti fédéraliste, qui reste associé au projet démocrate et autonome dans sa réflexion. La démocratie, quoi !

Laurent Watrin

Écrit par eurocitoyen dans Actualités | Lien permanent | Tags : MD, Mouvement démocrate, Bayrou, Sarkozy, Royal, vote, législatives | |  Facebook | | |