eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2008

Valse des étiquettes politiques au second tour


La photographie des candidatures en Lorraine montre une atomisation des partis politiques et les fusions disparates ont brouillé les étiquettes et les certitudes des électeurs


Le second tour des municipales est marqué par des triangulaires dans les deux métropoles régionales et dans 14 autres communes à travers les départements de la Moselle, des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle.

A Metz, le sortant J-Marie Rausch (DVD) a récupéré l'investiture officielle de l'UMP, après la fusion entre la députée de droite Marie-Jo Zimmerman (UMP), la MoDem Nathalie Griesbeck et le sans étiquette Emmanuel Lebeau. La 3è liste est emmenée par le socialiste Dominique Gros, qui a rallié des transfuges du MoDem.

A Nancy, le maire sortant UMP André Rossinot affronte deux candidates : Françoise Hervé - qui a le soutien de François Bayrou mais pas celui de la fédération départementale du MoDem - et la Socialiste Nicole Creusot, qui n'a pas le soutien de l'extrême gauche.

Triangulaire également à Rombach (Moselle), Remiremont (Vosges) et Toul (M-et-Moselle), où l'enjeu est à la fois local et national pour l'UMP. La députée Nadine Morano, qui se rêvait déjà en ministre dans un futur gouvernement remanié, est arrivée 3è au premier tour, juste derrière l'ancien maire RPR Jacques Gossot... Ces deux candidats de droite disputent la mairie à la maire sortante PS Nicole Feidt.

A Vandoeuvre-lès-Nancy, les électeurs doivent arbitrer un duel, après les fusions de l'entre deux tours... A gauche comme à droite, les ennemis d'hier sont redevenus copains pour une double stratégie ville - département. La maire sortante UMP Françoise Nicolas a repris dans son giron le MoDem Marc Saint-Denis, pour les municipales, et le centriste a le soutien du maire sortant sur la cantonale de Vandoeuvre-Ouest. A gauche, Stéphane Hablot s'est réconcilié avec le dissident du PS Manu Donati. Les électeurs vandopériens vont donc arbitrer un duel.

A Saint-Dié-des-Vosges, duel entre le maire sortant et une liste fusionnée entre les deux tours. Le socialiste Christian Pierret, ancien ministre de l'Industrie, affronte le candidat divers droite Damien Parmentier, qui a rallié le dissident de gauche Serge Vincent, ancien adjoint au maire de M. Pierret.

En ce qui concerne es cantonales, il y a encore 14 sièges encore à pourvoir en Moselle, 12 en Meurthet-et-Moselle et 4 dans le département des Vosges. Les équilibres actuels ne seront pas bouleversés dimanche soir.
Notons enfin quelques particularités : 4 candidats en lice à Bouzonville (Moselle), et deux candidats certains d'être élus car ils sont seuls dans ce second tour : Philippe David à Hayange (Moselle) et Gauthier Brunner à Vézelize (Meurthe-et-Moselle), qui profite de la "boulette" de son adversaire du premier tour : le conseiller général sortant, Jean-Jacques Henry (UMP) n'a en effet pas déposé sa candidature dans les délais.

La confusion générale entretient le doute sur le taux de participation. L'abstention a déjà été forte au premier tour dans les grandes villes. Les électeurs vont-ils s'y retrouver et se mobiliser ? Rien n'est moins sûr.

Laurent Watrin

"Le vote est un droit, c'est aussi un devoir citoyen"

Écrit par eurocitoyen dans RENDEZ-VOUS | Lien permanent | Tags : Lorraine, Nancy, Metz, Vandoeuvre, Vosges, Moselle, UMP | |  Facebook | | |