eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2008

Changement aux Etats-Unis... d'Europe ?

L'Obamania contre le méchant Mc Cain, héritier de Bush... Obamania ! C'est le mot à la mode en Europe depuis plusieurs mois, mode confirmée par le résultat de l'élection présidentielle américaine. Les Européens préfèrant John Mc Cain n'ont qu'à se planquer. Ils sont hasbeen comme on dit en langue mondialisée... Mais le rêve américain des Européens est-il si prometteur ?

Cette petite introduction n'a pas pour ambition d'indiquer ce que j'aurais voté moi-même si j'avais été électeur au pays de l'Oncle Sam. Je préfère, ici, garder un peu de recul (même si je trouve Barack Obama plus intéressant que son concurrent, allez, j'avoue !).

Mais d'abord, petit rappel institutionnel : les élections fédérales américaines intéressent bien plus le monde extérieur aux USA que les Américains eux-mêmes. C'est curieux, mais c'est comme ça. La première puissance mondiale produit des paradoxes à cause de son propre système démocratique et de son Histoire qui a écrasé celle des autres au XXè siècle. Chez eux, les électeurs états-uniens choisissent d'abord leurs gouverneurs locaux, leurs juges (ils sont élus !), leurs shérifs (élus aussi), leurs représentants de quartier ect... autant d'élus liés à chaque législation d'Etat... Bref, il y a du boulot en démocratie américaine, et pour ce qui est du président des Etats-Unis d'Amérique - celui que les Européens attendent comme une sorte de messie pour tout changer - l'électeur américain donne sa voix à un "délégué", autrement dit un grand électeur, qui fera ensuite sa besogne de conduire au poste suprême le grand chef de l'Union américaine. Peut-être les Américains seront-ils allés voter un peu plus que d'habitude cette année mais cela ne modifie pas profondément la donne.

Et après ?

Nous, les Européens, serons peut-être surpris. Si l'Europe espère du changement après l'élection d'un nouveau président américain, elle n'a raison que partiellement. D'abord parce que les erreurs du gouvernement conservateur sortant ne seront pas effacées par une baguette magique démocrate. Ensuite, parce que, en période de crise, l'Amérique peut choisir le renforcement du protectionnisme ou, inversement, avec la force d'une image redorée dans le monde, décider une nouvelle politique unilatérale, qui ne sera pas forcément une bonne nouvelle. Quelle option représente le risque le plus vaste pour l'Europe ?

Le plus important, c'est sans doute d'affirmer la voix de l'Union Européenne dans le contexte actuel. On peut toujours se féliciter d'un résultat aux Etats-Unis qui orienterait le changement. Mais une autre échéance cruciale approche. Celle du 15 novembre prochain. Comme le note très justement, sur son blog, le président de la fondation Robert Schuman, Jean-Dominique Giuliani, les 20 plus grandes économies du monde (le fameux G20) vont essayer, dans quelques jours, de "nettoyer" et d'apaiser la finance internationale. La différence entre l'Europe et les USA est immense sur ce sujet. La dette américaine est exponentielle et elle sera encore creusée par l'application du plan Paulson. La dette de l'Europe, elle, est modérée et les plans européens de soutien aux banques appellent une réflexion nouvelle sur le système productif tel qu'il est appuyé par le réseau bancaire. L'économie européenne et l'investissement sur le Continent représentent de vrais atouts.

La question cruciale est sans doute celle-ci : l'Europe va-t-elle s'affirmer comme la première puissance économique du monde et avancer d'une seule voix pour participer à un nouvel ordre économique international ? Le plus grand marché du monde est européen. Le modèle social européen est convoité. Le compromis démocratique multinational est une force unique au monde.

En résumé, Obama ou Mc Cain, ce n'est pas le problème. L'enjeu, ce sont les Etats-Unis... d'Europe !

Écrit par eurocitoyen | Lien permanent | Tags : amérique, obama, mccain, usa, europe, élection, day | |  Facebook | | |