eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2010

L'Allemagne poursuit sa lutte contre les mariages forcés, conformément aux recommandations des conventions européennes

L'Allemagne a mis en place, vendredi 11 juin, un plan d'aide, destiné aux enseignants, pour mieux lutter contre les mariages forcés dans le cadre de l'école. Une plaquette d'information sera distribuée dans les écoles allemandes, offrant des conseils pratiques aux professeurs. Convoquer les parents ou faire appel à la police et/ou aux services sociaux sont les possibilités offertes aux enseignants pour prévenir ce type de problèmes.

Les unions contraintes entre garçons et filles, chez nos voisins allemands, approcheraient le millier chaque année, d'après certaines associations. Il n'y a pas de statistiques fiables. Mais les deux sexes sont concernés.

En septembre 2005, Azad, un jeune kurde, de confession islamique, a été obligé de se marier avec une cousine germaine, d'abord en Anatolie (Turquie), puis à Stuttgart. Le jeune homme avait 17 ans. Son cas a été rapporté par l'heddomadaire Der Spiegel (lien germanophone). Azad a tenté de s'opposer à ce mariage. Le garçon a finalement cédé devant la pression de sa mère qui menaçait de se suicider...

Le psychologue germano-turc Kazim Erdogan (lien germanophone) est l'un des premiers à avoir ouvert des consultations, bénévoles, pour les jeunes musulmans du quartier berlinois du Neukölln. "Certains jeunes sont sous la coupe de leur famille, victimes de chantages ou battus", explique Kazim Erdogan.

La Convention européenne des droits de l'homme garantit à chaque individu le droit de contracter un mariage de son plein gré.

En Allemagne, les parlementaires ont choisi, dès 2005, de considérer le mariage forcé comme une infraction pénalement condamnable.

La législation fédérale allemande continue d'évoluer. 

Le Bundesrat, la chambre des représentants des états fédérés (Länder), a adopté, en février 2010, une proposition de loi qui fait du mariage forcé une catégorie spécifique d'infraction grave. Le texte prévoit une peine de six mois à dix ans de prison. Ce projet doit être examiné par les députés du Bundestag (parlement fédéral). La loi pourrait entrer en vigueur d'ici à la fin de l'année 2010.

En France, la loi exige le libre et plein consentement des futurs époux. Depuis avril 2006, les jeunes femmes doivent avoir 18 ans ans pour pouvoir se marier. Les unions douteuses peuvent faire l'objet d'enquêtes. Mais c'est très difficile à prouver. L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, avait évoqué l'idée d'une loi spécifique qui ferait du mariage forcé un délit. Mais ce projet n'a pas abouti.

Écrit par eurocitoyen dans Actualités | Lien permanent | Tags : allemagne, mariages forcés, islam, bundesrat, bundestag, dati, france | |  Facebook | | |