eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2013

Le basculement d'un modèle...

L'économie française entre en récession officiellement. L'Europe est sur la même pente. Notre modèle économique vacille. Le produit du PIB, de la valeur ajoutée, des biens consommables, des valeurs financières, de la rentabilité... Ces indicateurs semblent plongés dans un tunnel obscur.

Et si c'était le signe d'un basculement ?

La façon de poser la question amène souvent la forme de la réponse. A reproduire des méthodes et des schémas qui ont échoué, on ne risque pas de penser différemment, on a peu de chance d'inventer.

Quand un chef de l'Etat considère que le "cap, c'est la croissance" tout en annonçant "une transition énergétique", mais sans agir (encore) sur la structure et l'organisation de l'économie, quelle est la question la plus pertinente ? Celle du bout du tunnel qu'on espère ou celle de la direction que l'on peut prendre ? La lumière est-elle au bout du tunnel ou à côté du tunnel ?

En ce moment, il est "populaire" de jeter la faute sur la "mondialisation" et sur l'Europe. Ces monstres insaisissables auraient provoqué la catastrophe. Mais les outils de l'économie globalisée sont en train de changer.

Les politiques européennes insistent sur les nouvelles orientations pour le développement durable et la cohésion sociale. Problème : la communication prend le pas sur l'action. Autre problème : les Etats, voulant garder la maîtrise de l'économie seuls, ne sont plus capables d'agir efficacement. Résultat : la dépense publique nationale répond de plus en plus mal aux besoins des citoyens, producteurs comme consommateurs.

Sans doute est-il urgent d'assainir les finances publiques et de réduire la place des systèmes administratifs dans le développement économique. Sans oublier de lutter contre les corruptions qui détournent l'argent public. Vaste programme.

Mais peut-être serait-il utile de revoir la manière de mesurer notre économie.

Car le traditionnel PIB reste l'indicateur de la croissance. Avec cette mesure, la voiture produite et l'accident de voiture mortel "font de la croissance".

Comment sortir de ce schéma ?

L'indicateur de santé sociale (ISS), élaboré par les Régions, est peut-être une des pistes à suivre.

A lire : http://www.idies.org/index.php?post/Les-regions-francaise...

LW

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Edito | Lien permanent | Tags : pib, iss, basculement, crise, récession, économie, europe, france, indicateurs | |  Facebook | | |