eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2012

UMP : une bonne droite sens dessus dessous, et une bouffée d'air ?

François Fillon ne voulait pas de courants afin de ne pas mettre l'unité en péril. L'ancien premier ministre avait bâti sa campagne pour la présidence de l'UMP en rappelant la nécessité du rassemblement et le "risque de balkanisation" du parti en cas d'affirmation des "mouvements" à l'intérieur de l'ensemble droitier. Etrange position dans la mesure où les fameux courants auraient du exister et cohabiter depuis la fondation de l'UMP (2002)...

Jean-François Copé était soutenu par des figures de l'UMP dans 4 des 6 mouvements représentant ce risque d'éclatement supposé, dénoncé par son rival. Les fameuses "motions" pour lesquelles les militants pouvaient voter ne sont pas à l'origine du drame. Et finalement, on ne sait pas trop ce que pèseront ses courants. La Droite Forte - branche la plus "sarkoziste", à tendance extrêmiste, emmenée par l'ex-FN Guillaume Peltier - arriverait en tête (conditionnel recommandé), devant la Droite sociale (courant "plus social" tenu par le "filloniste" Wauquiez) et les Humanistes (poussés par Raffarin et les ménageurs de chèvre et de chou)...

Après comptage, recomptage, validation de la part de la fameuse commission de contrôle des élections, voici le patatras de retour, ce jeudi 21 novembre 2012.

Les pro-Fillon affirment que l'on aurait oublié des voix dans les DOM-TOM. Leur champion appelle Juppé à la rescousse pour monter dans l'urgence une direction collégiale. Un potentiel recours en justice est évoqué. Et un grand "halte au feu" vociféré par Valérie Debord, porte-drapeau de Copé l'élu contesté

Bref, le drame umpesque continue.

Au fond que penser de cette droite, certes décomplexée, mais surtout réellement complexe ? Qu'elle est surtout chamboulée, malade, meurtrie d'avoir perdu le pouvoir, fracturée par ses ténors eux-mêmes, déboussolée par ses aimants intimes... Le dictionnaire est bourré de jolis mots qui expriment la débandade.

ump,fillon,copé,debord,droite

La droite française n'a jamais été aussi peu rassemblée. Et alors ? Et si c'était une bouffée d'air frais pour la démocratie ! La recomposition du paysage politique national n'a jamais été aussi sensible.

Les prochaines échéances électorales promettent quelques réglements de compte. On n'aura peut-être même pas besoin d'une loi contre le cumul des mandats...

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Blog, Edito | Lien permanent | Tags : ump, fillon, copé, debord, droite | |  Facebook | | |