eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2014

Européennes : nouvel enjeu et climat de crise

390 millions de citoyens choisissent, ce week-end, leurs députés pour l'Europe. Les électeurs des Pays-Bas et du Royaume-Uni ont voté dès ce jeudi 21 mai 2014.

Les électeurs des 28 Etats membres de l'Union européenne sont appelés à désigner 751 députés, 74 pour la France.

Le parlement européen vote le budget de l'Union et partage le pouvoir législatif avec le conseil européen (la réunion des chefs d'Etat). Les députés européens contrôlent aussi la Commission européenne.

Les parlementaires de l'Union ont ainsi regard sur les 85 domaines d'intervention de l'Union européenne. En France, 450 programmes financiers de l'Europe soutiennent les projets des entreprises et des associations.

La Politique agricole commune et le développement régional sont les domaines d'actions les plus visibles : le FEDER, notamment (fonds européen de développement régional), a représenté 330 M€ d'investissement en Lorraine ces cinq dernières années.

Dans ses attributions, le parlement européen doit aussi ratifier les traités signés par l'Union qui engagent l'ensemble des Etats membres. La prochaine assemblée des eurodéputés devra examiner le nouveau traité commercial négocié avec les Etats-Unis.

La crise a rendu plus difficile le travail des eurodéputés, car le pouvoir d'initiative de la Commission européenne a été supplanté par les discussions entre les dirigeants des Etats membres, marquées notamment par l'union bancaire.

Pour la première fois, cette année, les députés vont désigner un candidat à la présidence de la Commission européenne. Les chefs d'Etat devront en tenir compte.

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Edito | Lien permanent | Tags : européennes, eudéputés, élection, commission, union bancaire | |  Facebook | | |