eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2012

Mirabelles de Lorraine : une filière à redévelopper

4.500 tonnes. C’est l’estimation de la récolte des mirabelles de Lorraine cette année. Le volume est ridicule comparé à une année moyenne (10 à 12.000 tonnes). La faute aux caprices du ciel… La chaleur des derniers jours aidant, la prune régionale jouit toutefois d'un calibre intéressant. Et les amateurs apprécieront sa belle robe et son caractère particulièrement juteux.

 

Le fruit emblématique du terroir lorrain voyagera beaucoup, même si la quantité est réduite. En effet, la mirabelle de Lorraine entre, chaque année, dans les fabrications des industriels de la transformation fruitière.

 

Près de Nancy, à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle), la coopérative Végafruits - plaque tournante du label Mirabelles de Lorraine réunissant environ 200 arboriculteurs – procède à la surgélation et au séchage d’une partie de la récolte. Mais le gros de la production à transformer quitte la Lorraine. Des tonnes de mirabelles sont acheminées, chaque été, vers l’Allemagne ou le sud de la France.

 

Les industriels valorisent la mirabelle dans des confitures de marque, en compotes, en pralinés pour la pâtisserie, en desserts décongelés, en liqueurs…

 

La prune jaune était, il y a quelques années, essentiellement transformées dans sa région d’origine. La Lorraine comptait plusieurs dizaines de conserveries et confituriers. Le phénomène économique de concentration dans le secteur agro-alimentaire a réduit le potentiel lorrain à peau de chagrin.

 

Le défaut d’organisation d’une filière fruitière régionale peut expliquer essentiellement cette situation qui a déplacé des emplois potentiels vers d’autres bassins. La concurrence historique entre petits transformateurs lorrains n’a pas résisté au nécessaire équilibre entre les stocks et les débouchés, sur un marché européen du fruit devenu très concurrentiel. Phénomène connu aussi dans le secteur du bois...

 

Si l’on en croit certains professionnels du fruit, la réflexion est engagée pour relancer une filière industrielle autour de la mirabelle de Lorraine. Le label pourrait ainsi devenir 100% lorrain. De quoi renforcer le poids de l'agroalimentaire lorrain, tout en intéressant des groupements comme Lorraine Terre de Luxe

Écrit par eurocitoyen dans Actualités, Blog | Lien permanent | Tags : mirabelles, lorraine, agroalimentaire, europe, allemagne, fruits, transformation, météo, chaleur | |  Facebook | | |