eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2011

Nadine Morano : "vous n'aurez plus ma photo"

Le nouveau coup de colère de Nadine Morano ne passe pas inaperçu. Et pour cause ! C'est une photo qui déclenche le vent de panique de la ministre lorraine.

Vendredi 21 janvier 2011, soirée des voeux de la conseillère municipale d'opposition à Toul. Un reporteur photographe de l'Est Républicain met l'élue UMP en boîte, comme on dit dans le jargon des journaleux.

 

Et là, c'est le drame ! (encore du jargon, pardon...)

 

Le lendemain, la ministre chargée de l'apprentissage et de la formation professionnelle renvoie le malheureux à son ouvrage en lui faisant la leçon : "plus jamais vous ne me prendrez en photo, c'est fini !".

 

La photo de la veille était-elle si terrible ? Franchement, non. En tout cas, nullement compromettante. D'ailleurs, ça ne sert à rien de vous la livrer ici...

 

En fait, des clichés moches de Nadine M. - et des vidéos - il y en a eu d'autres, avant, comme le notait il y a peu les affreux pas drôles de Canal + (à voir ICI). 

 

Dans cette histoire touloise, Nadine Morano a choisi de se draper dans une virginité de jeune fille effarouchée ; et la responsable politique invoque son droit à l'image (et à son teint de jeune fille).

 

Madame Morano, allons ! Vous savez que ce n'est pas évident à plaider quand on est un personnage public apparaissant en public dans un espace public lors d'une manifestation publique. Mais bon...

 

Commentaire du directeur de la rédaction de l'Est Républicain, Rémi Godeau (entendu sur France Bleu) : "je suis un peu étonné par l'ampleur que ça prend. Moi, j'oppose à nadine Morano le droit à l'information".

 

L'entourage de la ministre lorraine est au moins d'accord sur un point : "ce n'est pas une affaire d'Etat... et ça n'intéresse pas les Français...", dit une collaboratrice.

 

En tout cas, cette nouvelle pose Morano amuse déjà les Lorrains.

 

La preuve ? Voici la dernière blague locale qui court depuis cet épisode : "Nadine Morano devrait être la vedette du festival du film fantastique de Gérardmer cet hiver... La parano est l'un des thèmes de la manifestation vosgienne."

 

Et ça vous amuse... ? 

Écrit par Eurocitoyen dans Actualités | Lien permanent | Tags : morano, photo, cliché, est républicain, journaleux, toul, voeux, ministre, apprentissage, colère, nadine, ump | |  Facebook | | |

08/01/2010

Nadine Morano et l'Etat impartial

Nadine Morano serait-elle en rupture avec l'Etat impartial voulu par Nicolas Sarkozy avant son élection à la présidence de la République ? En demandant au jeune musulman "qu'il ne parle pas verlan" et "qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers", comme elle l'a dit le 14 décembre lors d'un débat à Charmes (Vosges), la conseillère municipale de Toul et secrétaire d'Etat chargée de la famille et de la solidarité fait un amalgame dangereux entre une religion et des personnes, en stigmatisant une catégorie fantasmée de la population française. Nicolas Sarkozy serait bien inspiré de rappeler que les ministres, acteurs de l'Etat impartial, ont le devoir de s'interdire de tels propos discriminants. Nadine Morano est candidate sur la liste UMP pour les régionales en Lorraine. Imagine-t-elle des mesures spéciales pour une Région impartiale ?

L'Etat impartial ne peut pas prétendre rendre la Justice en ne garantissant pas son indépendance (prévue par l'article 64 de la Constitution), ni en faisant pression sur les juges pour qu'ils orientent leurs décisions selon les voeux des parquets, soumis aux injonctions du gouvernement. Les magistrats et personnels de justice ont choisi, à bon escient, de réaffirmer ces principes, à Nancy et à Epinal.

L'Etat impartial et sobre est un secours pour les humbles, un garant des libertés publiques, un ancrage pour la dignité des citoyens. L'Etat impartial est le contraire d'une administration au pouvoir qui voudrait plier ses sujets à ses volontés et ses directives. C'était notamment la vision de Philippe Séguin, qui vient de recevoir l'hommage de Nadine Morano. N'y aurait-il pas comme une contradiction ?

morano.jpg

Écrit par Eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : etat, morano, lorraine, sarkozy, casquette | |  Facebook | | |