eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2009

"tous dans la même direction"...

C'est un livre important, utile, d'une grande simplicité. Bien écrit, bien traduit.

Ce récit éclaire notre passé européen. Ce recueil de souvenirs contient aussi des lignes pour le présent.  Il est comme un appel humaniste.

"Histoire d'un Allemand", de Sebastian Haffner, raconte comment tout un peuple a fini par devenir "corporate" comme diraient les pilotes modernes du "management efficient".

Sebastian Haffner, magistrat stagiaire à la Cour de Prusse, se retrouve embrigadé dans les jeunesses hitlériennes, comme des centaines de milliers de jeunes allemands à son époque. Il raconte : "Jamais je n'aurais dû me rendre dans ce camp (...) J'étais pris au piège de la camaraderie. Pendant la journée, on n'avait jamais le temps de penser, jamais l'occasion d'être un 'moi'." 

Avec une surprenante lucidité, l'auteur montre comment "Hitler promettait tout à tout le monde" pour mieux anesthésier ses opposants. Les souvenirs de Sebastian Haffner décortiquent ce qui produisit cette massification des personnes : l'humiliation de la première guerre mondiale, la faiblesse de la social-démocratie, le dégoût des citoyens ordinaires pour les traîtres vendus au nouveau régime, le manque de réaction du peuple, le quotidien replié sur lui-même, le poison de la camaraderie qui finit par distiller la peur généralisée de chacun pour tous les autres.

Car la camaraderie, avec son injonction du "tous ensemble", lamine les esprits. C'est un rouleau compresseur. "La camaraderie ne souffre pas la discussion", écrit Haffner : "c'est une solution chimique dans laquelle la discussion vire aussitôt à la chicane et au conflit, et devient un pêché mortel".

"Histoire d'un Allemand" est un livre majeur. Les profs d'Histoire seraient bien inspirés de le recommander à leurs élèves.

"Histoire d'un Allemand", Sebastian Haffner. Souvenirs (1914-1933). Traduit par Brigitte Hébert. Ed. Actes Sud. Collection Babel.

Acheter l'ouvrage en ligne, nouvelle version : ICI

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : pluralisme, démocratie, histoire, nazisme, totalitarisme, littérature, haffner, allemand, européen, citoyen, modem, ump, ps | |  Facebook | | |