eurocitoyen

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2010

Accélération et principe de précaution

Notre société voudrait tout contrôler, tout régenter, tout protéger. Nous voudrions éviter toutes les catastrophes et les aléas du climat. La neige embarrasse l'économie. Le temps s'arrête. La belle affaire ! Et alors ? Profitons-en pour prendre le temps de vivre. Vivons avec l'hiver. Ne pestons pas quand nos trottoirs et nos routes ne sont pas déneigés "à temps". Nous pouvons temporiser, quand les forces de la nature nous y obligent. Vivons le temps, décélérons. Avec 10 centimètres de neige, on avance moins vite. Inutile de s'énerver contre le temps qu'il fait. Le train, la voiture, les vélos, les pieds, tout avance moins vite. Cessons de vouloir cavaler, et de tout réglementer au nom des principes d'efficacité et de productivité. Autrement dit, usons à bon escient du principe de précaution : quand nous savons que la nature va bloquer notre activité, anticipons nos priorités et laissons la nature nous ralentir.

Vosges janv 06 006.jpg

En regardant les flocons qui tombent, souhaitons-nous meilleurs voeux !

Écrit par eurocitoyen dans Edito | Lien permanent | Tags : respect, écologie, accélération, démocratie, pratique | |  Facebook | | |